Quel est le lien entre tes blessures émotionnelles et ton vaginisme ?

Manifest the love

Bonjour à toi chère lectrice et cher lecteur,

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de te retrouver dans un nouvel article de blog dans lequel je vais te parler du lien entre tes blessures émotionnelles et ton vaginisme. Pour cela, je vais essentiellement m’appuyer sur les travaux de Lise Bourbeau et plus particulièrement sur son livre : “Les 5 blessures de l’âme qui empêchent d’être soi-même”.

Si tu ne connais pas ou très peu Lise Bourbeau, elle est l’auteure de nombreux best-seller, traduits dans le monde entier, dont “Ecoute ton corps”, “La puissance de l’acceptation”, “Les blessures de l’âme qui empêchent d’être soi-même”, …

Le rejet, l’humiliation, l’abandon, la trahison ainsi que l’injustice, sont les cinq blessures de l’âme qui t’empêchent d’être toi-même mais elles sont également à l’origine de tes maux tant psychologiques qu’ émotionnels.

Les personnes qui ont en elles ces blessures portent un masque, qui correspond à un type de personnalité, afin de se protéger :
– La personne qui a la blessure de rejet porte le masque du fuyant
– La personne qui a la blessure d’humiliation porte le masque du masochiste
– La personne qui a la blessure d’abandon porte le masque du dépendant
– La personne qui a la blessure de trahison porte le masque du contrôlant
– La personne qui a la blessure d’injustice porte le masque du rigide.

Pour chacune de ces blessures, elle précise les caractéristiques, plus ou moins communes aux personnes portant ces blessures (le physique, les peurs, …), pour te permettre d’identifier la ou les blessures actives en toi, d’en prendre conscience et d’effectuer un véritable travail dessus pour en guérir.

A première vue, il apparaît difficile de concevoir un lien entre tes blessures émotionnelles et ton vaginisme. Pourtant ton vaginisme peut être le résultat d’une ou plusieurs blessures encore actives chez toi, que tu n’as pas guéries.

Donc si tu souhaites découvrir le lien entre ton vaginisme et tes blessures émotionnelles, je t’invite à t’installer confortablement, car je vais t’expliquer leur lien pour que tu puisses comprendre en quoi il est essentiel que tu accueille et apaises ces blessures pour pouvoir guérir ton coeur, ton psychisme mais également ton vaginisme.

1. Si tu as été blessée, tu t’es fermée et en te fermant tu as également fermée ton coeur et ton vagin

Dans cette partie, je souhaite te faire comprendre en quoi il est important que tu acceptes et accueille cette blessure pour que tu puisses les guérir mais guérir aussi ton vaginisme.

Il se peut que tu aies été blessée par le passé. Et comme beaucoup, tu as sans doute beaucoup de mal à l’accepter.

Si tu as vécu un événement marquant par le passé, tu as sans doute du mal à l’oublier, tu le gardes constamment dans un coin de ta tête, il est toujours présent, tu as du mal à passer outre et à pardonner. Sache qu’en étant dans ce schéma là, tu restes prisonnière de ton passé.

Chaque personne réagit différemment lorsqu’elle est blessée mais beaucoup d’entre nous ferment leur cœur, construisent comme une barrière, suite à cela pour se protéger et ne plus ressentir de douleur.

Cette fermeture du cœur et cette barrière que tu t’es construite t’empêchent d’être pleinement épanouie dans ta vie, de t’ouvrir aux autres et de ressentir pleinement tes émotions. Ainsi, en fermant ton cœur tu fermes la porte à toute rencontre, à toute forme de lien et par conséquent au lien que tu formes avec ton partenaire lors de vos moments intimes et plus particulièrement, lors des rapports sexuels avec pénétration.

Il est donc important que tu effectues un travail sur tes blessures émotionnelles afin de retrouver cette ouverture du cœur que tu avais bien avant ta blessure pour que tu puisses être dans l’accueil de tes émotions, de l’autre, de ton partenaire et de son pénis dans le cadre du vaginisme.

2. Tes blessures émotionnelles peuvent être à l’origine de tes croyances limitantes

Il existe plusieurs origines à tes croyances limitantes. Parmi elles, tu as tes blessures émotionnelles.

En effet, lorsque tu n’es pas guérie de tes blessures, tu peux également avoir beaucoup de croyances limitantes. Peu importe sur quoi elles portent, elles sont là et peuvent te freiner considérablement dans ton épanouissement et ton bonheur au quotidien.

Par ailleurs, tes croyances limitantes peuvent être une cause de ton vaginisme. Qu’elles soient sur la pénétration elle-même, sur le pénis de ton partenaire, sur ton vagin, … ces croyances que tu as peuvent être à l’origine de ton vaginisme.

Par exemple :
Dans le cas où tu as en toi la blessure de trahison : tu peux avoir cette croyance limitante que tu as toujours besoin de contrôler tous les aspects de ta vie, y compris dans ta sexualité.

Or, la sexualité est un domaine où pour pouvoir prendre du plaisir, il est important de ne plus être dans le contrôle mais de te concentrer davantage dans tes sensations, dans les sensations de ton partenaire, à ce que tu ressens lorsque tu reçois telle ou telle caresse, …

Dans le cas où tu as la blessure de rejet ou d’abandon : tu peux penser que si tu partages ta sexualité avec un homme, il risque de te rejeter et de t’abandonner.

Encore une fois, il s’agit d’une croyance limitante. En effet, en partageant ta sexualité avec un homme, vous prendrez du plaisir ensemble, votre lien sera encore plus renforcé, tu auras davantage confiance en ton partenaire, …

Comme tu as pu le constater, ce n’est que quelques exemples de croyances limitantes que tu peux avoir en fonction de la blessure que tu portes mais il en existe une multitude.
Aussi, à travers ces deux exemples, tu peux constater qu’il sera essentiel d’effectuer un travail sur tes croyances limitantes pour les remplacer par des croyances plus porteuses, des croyances ressources qui te permettront d’avancer et de guérir du vaginisme.

Dès lors, tu peux te rendre compte à quel point il est essentiel que tu travailles sur tes blessures émotionnelles.

3. Se libérer de tes blessures : une étape primordiale pour guérir

Pour guérir, il est important que tu changes ta vision et que tu vois tes blessures de façon positive, comme une opportunité de devenir la meilleure version de toi-même.

Nous avons tous et toutes des blessures. Ne t’en fais pas, c’est tout à fait normal.

Peu importe la ou les blessures que tu as, tu peux guérir. Pour cela, il est important que tu effectues un travail dessus, pas toujours évident, je te l’accorde, car cela fait remonter à la surface des souvenirs enterrés, des émotions refoulés pour te protéger de la douleur que tu pourrais ressentir. Pourtant, il est absolument nécessaire d’effectuer ce travail.

Pour ce faire, tu devras identifier la ou les blessures qui sont actives chez toi pour ensuite venir comprendre leur message.

Lors de ce travail, si tu ressens le besoin de pleurer, ne te retiens pas, exprime ta tristesse et laisse tes larmes couler.

Une fois ce travail réalisé, tu pourras constater que tu te sentiras mieux, plus légère, comme si on t’avait ôté d’un poids que tu portais depuis trop longtemps.

La guérison de tes blessures va te permettre de te libérer et d’être toi-même à 100% . En effet, en travaillant sur tes blessures, tu vas acquérir une plus grande estime de toi ainsi qu’une plus grande confiance en toi.

Enfin, si souffres de vaginisme et que tu souhaites approfondir et effectuer un travail plus profond sur tes blessures, sache qu’il y a tout un module qui est dédié à cela dans le programme “Je guéris du vaginisme” de Mame Ndanty Badiane.

Conclusion :

J’espère que cet article t’aura aidé à mieux comprendre l’importance du travail sur tes blessures émotionnelles pour guérir et te libérer de ton vaginisme.

N’hésite pas à me faire part de tes impressions et de tes questions dans les commentaires.

Si tu souhaites commander le livre de Mame, je t’invite à cliquer ici

Bénéficie de 30% de réduction sur les dilatateurs Velvi avec le code CBOKG en cliquant ici.

Si tu souhaites en savoir plus son programme et guérir dans les trois prochains mois, clique ici.

Je t’invite à partager massivement cet article autour de toi pour aider les femmes qui souffrent de vaginisme à s’en sortir !

 

Article rédigé par : Gioia D.M

Tu as aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter

Écrire un commentaire